Nations Unies - Collection des traités à l’Internet
Skip Navigation Links
    UNTS Document   
 
État au : 24-04-2014 05:03:02EDT
CHAPITRE VI
STUPÉFIANTS ET SUBSTANCES PSYCHOTROPES
18 . Convention unique sur les stupéfiants de 1961, telle que modifiée par le Protocole portant amendement de la Convention unique sur les stupéfiants de 1961
New York, 8 août 1975
Entrée en vigueur
:
8 août 1975, conformément à l'article 18 du Protocole du 25 mars 1972.
Enregistrement :
8 août 1975, No 14152
État :
Parties : 184. 1
Texte :
Nations Unies,  Recueil des Traités , vol. 976, p. 105.
C.N.194.2009.TREATIES-2 du 6 avril 2009 (Proposition d'amendements par la Bolivie à l'article 49, paragraphes 1 c) et 2 e)); C.N.474.2009.TREATIES-3 du 30 juillet 2009 (Proposition d'amendements par la Bolivie (État Plurinational de) à l'article 49, paragraphes 1 c) et 2 e)); Document du conseil E/2009/L.31 en date du 24 juillet 2009; C.N.829.2009.TREATIES-4 du 19 novembre 2009 (Proposition d'amendements par la Bolivie (État Plurinational de) à l'article 49, paragraphes 1 c) et 2 e)); Document du conseil E/2009/116 en date du 9 octobre 2009; C.N.103.2010.TREATIES-1 du 24 février 2010 (Proposition d'amendements par la Bolivie (État Plurinational de) à l'alinéa c) du paragraphe 1 et l'alinéa e) du paragraphe 2 de l'article 49); Document du conseil E/2010/7 en date du 3 février 2010; C.N.3.2011.TREATIES-1 du 18 janvier 2011 (Proposition d'amendements par la Bolivie (État Plurinational de) à l'alinéa c) du paragraphe 1 et e) du paragraphe 2 de l'article 49; C.N.8.2011.TREATIES-2 du 18 janvier 2011 (Proposition d'amendements par la Bolivie (État Plurinational de) à l'alinéa c) du paragraphe 1 et e) du paragraphe 2 de l'article 49; C.N.15.2011.TREATIES-3 du 25 février 2011 (Proposition d'amendements à l'alinéa c) du paragraphe 1 et e) du paragraphe 2 de l'article 49: États-Unis d'Amérique) et document du Conseil E/2011/47 du 19 janvier 2011; C.N.24.2011.TREATIES-4 du 25 février 2011 (Proposition d'amendements à l'alinéa c) du paragraphe 1 et e) du paragraphe 2 de l'article 49: Suède) et document du Conseil E/2011/48 du 21 janvier 2011;  C.N.26.2011.TREATIES-5 du 25 février 2011 (Proposition d'amendements à l'alinéa c) du paragraphe 1 et e) du paragraphe 2 de l'article 49: Roayme-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord) et document du Conseil E/2011/49 du 21 janvier 2011; C.N.33.2011.TREATIES-6 du 25 février 2011 (Proposition d'amendements à l'alinéa c) du paragraphe 1 et e) du paragraphe 2 de l'article 49: Canada) et document du Conseil E/2011/51 du 26 janvier 2011; C.N.34.2011.TREATIES-7 du 28 février 2011 (Proposition d'amendements à l'alinéa c) du paragraphe 1 et e) du paragraphe 2 de l'article 49: Bulgarie) et document du Conseil E/2011/57 et 31 janvier 2011; C.N.35.2011.TREATIES-8 du 25 février 2011 (Proposition d'amendements à l'alinéa c) du paragraphe 1 et e) du paragraphe 2 de l'article 49: Estonie) et document du Conseil E/2011/55 du 31 janvier 2011; C.N.36.2011.TREATIES-9 du 28 février 2011 (Proposition d'amendements à l'alinéa c) du paragraphe 1 et e) du paragraphe 2 de l'article 49: France) et document du Conseil E/2011/56 du 31 janvier 2011; C.N.37.2011.TREATIES-10 du 25 février 2011 (Proposition d'amendements à l'alinéa c) du paragraphe 1 et e) du paragraphe 2 de l'article 49: Allemagne) et document du Conseil E/2011/53 du 28 janvier 2011; C.N.38.2011.TREATIES-11 du 28 février 2011 (Proposition d'amendements à l'alinéa c) du paragraphe 1 et e) du paragraphe 2 de l'article 49: Italie) et document du Conseil E/2011/58 du 31 janvier 2011; C.N.39.2011.TREATIES-12 du 25 février 2011 (Proposition d'amendements à l'alinéa c) du paragraphe 1 et e) du paragraphe 2 de l'article 49: Japon) et document du Conseil E/2011/54 du 31 janvier 2011; C.N.40.2011.TREATIES-13 du 28 février 2011 (Proposition d'amendements à l'alinéa c) du paragraphe 1 et e) du paragraphe 2 de l'article 49: Fédération de Russie) et document du Conseil E/2011/61 du 1 février 2011; C.N.41.2011.TREATIES-14 du 28 février 2011 (Proposition d'amendements à l'alinéa c) du paragraphe 1 et e) du paragraphe 2de l'article 49: République slovaque) et document du Conseil E/2011/62 du 1 février 2011; C.N.42.2011.TREATIES-15 du 28 février 2011 (Proposition d'amendements à l'alinéa c) du paragraphe 1 et e) du paragraphe 2 del'article 49: Singapour) et document du Conseil E/2011/63 du 1 février 2011;  C.N.43.2011.TREATIES-16 du 28 février 2011 (Proposition d'amendements à l'alinéa c) du paragraphe 1 et e) du paragraphe 2 de l'article 49: Malaisie) et document du Conseil E/2011/66 du 1 février 2011;  C.N.47.2011.TREATIES-17 du 28 février 2011 (Proposition d'amendements à l'alinéa c) du paragraphe 1 et e) du paragraphe 2 de l'article 49: Mexique) et document du Conseil E/2011/60 du 1 février 2011; C.N.48.2011.TREATIES-18 du 28 février 2011 (Proposition d'amendements à l'alinéa c) du paragraphe 1 et e) du paragraphe 2 de l'article 49: Équateur) et document du Conseil E/2011/64 du 1 février 2011; C.N.49.2011.TREATIES-19 du 9 mars 2011 (Proposition d'amendements à l'alinéa c) du paragraphe 1 et e) du paragraphe 2 de l'article 49: Uruguay) et document du Conseil E/2011/65 du 1 février 2011; C.N.52.2011.TREATIES-20 du 9 mars 2011 (Proposition d'amendements à l'alinéa c) du paragraphe 1 et e) du paragraphe 2 de l'article 49: Colombie) et document du Conseil E/2011/59 du 31 janvier 2011; C.N.53.2011.TREATIES-21 du 16 mars 2011 (Proposition d'amendements à l'alinéa c) du paragraphe 1 et e) du paragraphe 2 de l'article 49: L'ex-République yougoslave de Macédoine) et document du Conseil E/2011/12 du 18 janvier 2011; C.N.62.2011.TREATIES-22 du 28 février 2011 (Proposition d'amendements à l'alinéa c) du paragraphe 1 et e) du paragraphe 2 de l'article 49: Danemark) et document du Conseil E/2011/67 du 4 février 2011; C.N.63.2011.TREATIES-23 du 28 février 2011 (Proposition d'amendements à l'alinéa c) du paragraphe 1 et e) du paragraphe 2 de l'article 49: Costa Rica) et document du Conseil E/2011/68 du 4 février 2011; C.N.70.2011.TREATIES-24 du 25 février 2011 (Proposition d'amendements à l'alinéa c) du paragraphe 1 et e) du paragraphe 2 de l'article 49: Lettonie) et document du Conseil E/2011/52 du 26 janvier 2011; C.N.74.2011.TREATIES-25 du 28 février 2011 (Proposition d'amendements à l'alinéa c) du paragraphe 1 et e) du paragraphe 2 de l'article 49: République bolivarienne du Venezuela) et document du Conseil A/65/714-E/2011/70 du 3 février 2011.
Note :
Le texte de la Convention unique sur les stupéfiants telle que modifiée par le Protocole du 25 mars 1972 a été établi par le Secrétaire général conformément à l'article 22 du Protocole.
Participant
Participation à la Convention en vertu de la ratification, de l'adhésion ou de la succession au Protocole du 25 mars 1972 ou à la Convention de 1961 après l'entrée en vigueur du Protocole
Adhésion(a), Succession(d), Ratification
Afrique du Sud
16 déc 1975
 
Albanie
  14 août 2001 a
Algérie
26 févr 2003
 
Allemagne 2
20 févr 1975
 
Andorre
  13 févr 2007 a
Angola
26 oct 2005
 
Antigua-et-Barbuda
 5 avr 1993
 
Arabie saoudite
   7 nov 1997 a
Argentine
16 nov 1973
 
Arménie
  13 sept 1993 a
Australie
22 nov 1972
 
Autriche
 1 févr 1978
 
Azerbaïdjan
11 janv 1999
 
Bahamas
23 nov 1976
 
Bahreïn
   7 févr 1990 a
Bangladesh
 9 mai 1980
 
Barbade
21 juin 1976
 
Bélarus
13 sept 2001
 
Belgique
13 juin 1984
 
Belize
  18 déc 2001 a
Bénin
 6 nov 1973
 
Bhoutan
  24 août 2005 a
Bolivie (État plurinational de) 3
  11 janv 2013 a
Bosnie-Herzégovine 4
   1 sept 1993 d
Botswana
27 déc 1984
 
Brésil
16 mai 1973
 
Brunéi Darussalam
25 nov 1987
 
Bulgarie
18 juil 1996
 
Burkina Faso
   2 juin 1992 a
Burundi
  18 févr 1993 a
Cabo Verde
  24 mai 1990 a
Cambodge
 7 juil 2005
 
Cameroun
30 mai 1974
 
Canada
 5 août 1976
 
Chili
19 déc 1975
 
Chine 1, 5
  23 août 1985 a
Chypre
30 nov 1973
 
Colombie
 3 mars 1975
 
Comores
   1 mars 2000 a
Congo
 3 mars 2004
 
Costa Rica
14 févr 1973
 
Côte d'Ivoire
28 févr 1973
 
Croatie 4
26 juil 1993
 
Cuba
14 déc 1989
 
Danemark
18 avr 1975
 
Djibouti
22 févr 2001
 
Dominique
24 sept 1993
 
Égypte
14 janv 1974
 
El Salvador
26 févr 1998
 
Émirats arabes unis
  17 févr 1988 a
Équateur
25 juil 1973
 
Érythrée
30 janv 2002
 
Espagne
 4 janv 1977
 
Estonie
   5 juil 1996 a
États-Unis d'Amérique
 1 nov 1972
 
Éthiopie
11 oct 1994
 
Ex-République yougoslave de Macédoine
13 oct 1993
 
Fédération de Russie
 3 juin 1996
 
Fidji
21 nov 1973
 
Finlande
12 janv 1973
 
France
 4 sept 1975
 
Gabon
  14 oct 1981 a
Gambie
23 avr 1996
 
Géorgie
  27 mars 2000 a
Ghana
  10 avr 1990 a
Grèce
12 juil 1985
 
Grenade
  19 août 1998 a
Guatemala
 9 déc 1975
 
Guinée
  27 déc 1990 a
Guinée-Bissau
27 oct 1995
 
Guyana
15 juil 2002
 
Haïti
29 janv 1973
 
Honduras
 8 août 1979
 
Hongrie
12 nov 1987
 
Îles Marshall
 9 août 1991
 
Îles Salomon
17 mars 1982
 
Inde
14 déc 1978
 
Indonésie
 3 sept 1976
 
Iran (République islamique d')
18 déc 2001
 
Iraq
25 sept 1978
 
Irlande
16 déc 1980
 
Islande
18 déc 1974
 
Israël
 1 févr 1974
 
Italie
14 avr 1975
 
Jamaïque
 6 oct 1989
 
Japon
27 sept 1973
 
Jordanie
28 févr 1973
 
Kazakhstan
29 avr 1997
 
Kenya
 9 févr 1973
 
Kirghizistan
 7 oct 1994
 
Koweït
 7 nov 1973
 
Lesotho
 4 nov 1974
 
Lettonie
16 juil 1993
 
Liban
 5 mars 1997
 
Libéria
  13 avr 1987
Libye
27 sept 1978
 
Liechtenstein
24 nov 1999
 
Lituanie
28 févr 1994
 
Luxembourg
13 oct 1976
 
Madagascar
20 juin 1974
 
Malaisie
20 avr 1978
 
Malawi
 4 oct 1973
 
Maldives
   7 sept 2000 a
Mali
31 oct 1995
 
Malte
  22 févr 1990 a
Maroc
19 mars 2002
 
Maurice
12 déc 1994
 
Mauritanie
  24 oct 1989 a
Mexique
27 avr 1977
 
Micronésie (États fédérés de)
29 mai 1991
 
Monaco
30 déc 1975
 
Mongolie
 6 mai 1991
 
Monténégro 6
  23 oct 2006 d
Mozambique
 8 juin 1998
 
Myanmar
22 août 2003
 
Namibie
  31 mars 1998 a
Népal
  29 juin 1987 a
Nicaragua
15 févr 2005
 
Niger
28 déc 1973
 
Nigéria
  24 juin 1981 a
Norvège
12 nov 1973
 
Nouvelle-Zélande 7
 7 juin 1990
 
Oman
24 juil 1987
 
Ouganda
15 avr 1988
 
Ouzbékistan
  24 août 1995 a
Pakistan
 2 juil 1999
 
Palaos
  19 août 1998 a
Panama
19 oct 1972
 
Papouasie-Nouvelle-Guinée
28 oct 1980
 
Paraguay
20 juin 1973
 
Pays-Bas
29 mai 1987
 
Pérou
12 sept 1977
 
Philippines
 7 juin 1974
 
Pologne
 9 juin 1993
 
Portugal 1
20 avr 1979
 
Qatar
   3 oct 1986 a
République arabe syrienne
 1 févr 1974
 
République centrafricaine
  15 oct 2001 a
République de Corée
25 janv 1973
 
République démocratique du Congo
15 juil 1976
 
République démocratique populaire lao
16 mars 2009
 
République de Moldova
15 févr 1995
 
République dominicaine
21 sept 1993
 
République populaire démocratique de Corée
19 mars 2007
 
République tchèque 8
  30 déc 1993 d
République-Unie de Tanzanie
  25 mars 1999 a
Roumanie
14 janv 1974
 
Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord 5
20 juin 1978
 
Rwanda
  15 juil 1981 a
Sainte-Lucie
 5 juil 1991
 
Saint-Kitts-et-Nevis
 9 mai 1994
 
Saint-Marin
10 oct 2000
 
Saint-Siège
 7 janv 1976
 
Saint-Vincent-et-les Grenadines
 3 déc 2001
 
Sao Tomé-et-Principe
20 juin 1996
 
Sénégal
25 mars 1974
 
Serbie 4
  12 mars 2001 d
Seychelles
27 févr 1992
 
Sierra Leone
   6 juin 1994 a
Singapour
 9 juil 1975
 
Slovaquie 8
  28 mai 1993 d
Slovénie 4
   6 juil 1992 d
Somalie
 9 juin 1988
 
Soudan
 5 juil 1994
 
Sri Lanka
29 juin 1981
 
Suède
 5 déc 1972
 
Suisse
22 avr 1996
 
Suriname
29 mars 1990
 
Swaziland
  18 oct 1995 a
Tadjikistan
  26 mars 1997 a
Thaïlande
 9 janv 1975
 
Togo
10 nov 1976
 
Tonga
 5 sept 1973
 
Trinité-et-Tobago
23 juil 1979
 
Tunisie
29 juin 1976
 
Turkménistan
21 févr 1996
 
Turquie
20 juil 2001
 
Ukraine
27 sept 2001
 
Uruguay
31 oct 1975
 
Venezuela (République bolivarienne du)
 4 déc 1985
 
Viet Nam
   4 nov 1997 a
Yémen
  25 mars 1996 a
Zambie
13 mai 1998
 
Zimbabwe
  30 juil 1993 a
Déclarations et Réserves
(En l'absence d'indication précédant le texte, la date de réception est celle
de la ratification, de l'adhésion ou de la succession.)
[Voir aussi texte des déclarations et réserves formulées à l’égard de la Convention non amendée et du Protocole d’amendement du 25 mars 1972 (chapitre IV.17).]
Andorre

Réserve :
       La Principauté d'Andorre ne se considère pas liéé par les dispositions du paragraphe 2 de l'article 48 qui prévoient le renvoi obligatoire à la Cour internationale de Justice de tout différend qui ne pourra être réglé conformément aux dispositions du paragraphe 1. Le Gouvernement andorran estime que pour qu'un différend soit soumis pour décision à la Cour internationale de Justice il faudra obtenir dans chaque cas l'accord de toutes les parties au différend.

Arabie saoudite

Réserve :
       Le Royaume de l'Arabie saoudite ne sera pas lié au paragraphe 2 de l'article 48 de la Convention.

Bahreïn

Réserve :

À l'égard du paragraphe 2 de l'article 48 :

[Voir au chapitre VI.16 pour le texte de la réserve.]

[Voir au chapitre VI.16 pour le texte de la déclaration et celui de l'objection à ladite déclaration.]

Bolivie (État plurinational de)

Réserve :
       L’État plurinational de Bolivie se réserve le droit d’autoriser sur son territoire la mastication traditionnelle de la feuille de coca et la consommation et l’utilisation de la feuille de coca sous sa forme naturelle, à des fins culturelles et médicinales, ainsi que son usage en infusion, de même que la culture, le commerce et la possession de la feuille de coca à des fins licites.
       Dans le même temps, l’État plurinational de Bolivie continuera de prendre toutes les mesures nécessaires pour contrôler la culture de la coca afin d’en prévenir l’abus et d’empêcher la production illicite de stupéfiants pouvant être extraits des feuilles.

Chine
       
[Voir au chapitre VI.16.]


Népal
       Le Gouvernement népalais se réserve le droit, conformément au paragraphe 1 de l'article 49 de ladite Convention, d'autoriser temporairement sur son territoire :
       i) L'usage de l'opium à des fins quasi médicales;
       ii) L'usage du cannabis, de la résine de cannabis, d'extraits et teintures de cannabis à des fins non médicales; et
       iii) La production, la fabrication et le commerce des stupéfiants visés aux alinéas i) et ii) ci-dessus.
       [ Voir également le texte des déclarations et réserves formulées à l'égard de la Convention non amendée au chapitre VI.15 et du Protocole d'amendement du 25 mars 1972 au chapitre VI.17 .]

Viet Nam 9

Réserves :
       Le Gouvernement vietnamien formule une réserve touchant au paragraphe 2 (b) de l'article 36 relatif à l'extradition et au paragraphe 2 de l'article 48 de [ladite Convention].

[Voir aussi le texte des déclarations et réserves faites à l'égard de la Convention non amendée (chapitre VI.15) et du Protocole amendant du 25 mars 1972 (chapitre VI.17).
Objections
(En l'absence d'indication précédant le texte, la date de réception est celle
de la ratification, de l'adhésion ou de la succession.)
Autriche

16 décembre 1998

Eu égard à la réserve à l'article 36, 2(b) formulée par le Viet Nam lors de l'adhésion:

       L'Autriche considère que la réserve en question suscite des doutes quant à sa compatibilité avec l'objet et le but de la Convention, en particulier en ce qui concerne le principe fondamental selon lequel les auteurs de délits liés au trafic de stupéfiants doivent être traduits en justice, où qu'ils se trouvent. La non-acceptation de ce principe aurait pour effet de saper l'efficacité de la [ladite] Convention.
       C'est pourquoi l'Autriche fait objection à la réserve formulée. Cette objection ne constitue pas un obstacle à l'entrée en vigueur de la Convention entre l'Autriche et le Viet Nam.

Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord

17 décembre 1998

       Eu égard à la réserve à l'article 36 2 (b) formulée par le Viet Nam lors de l'adhésion:
       Le Royaume-Uni n’est pas en mesure d’accepter [la réserve] en question.
       La présente objection ne constitue pas un obstacle à l’entrée en vigueur [de ladite Convention] entre le Viet Nam et le Royaume-Uni.

Suède

14 décembre 1998

Eu égard à la réserve à l'article 36, 2(b) formulée par le Viet Nam lors de l'adhésion:

       Le Gouvernement suédois estime que la réserve concernant l'alinéa b) du paragraphe 2 de l'article 36 peut faire douter de la volonté du Gouvernement vietnamien de se conformer à l'objet et au but de la Convention.
       .....
       Il est dans l'intérêt commun des États que les traités auxquels ils ont décidé de devenir parties soient respectés quant à leur objet et leur but par toutes les parties, et que les États soient disposés à apporter à leur législation les modifications nécessaires pour s'acquitter des obligations qu'ils ont souscrites en vertu de ces traités.
       En outre, en vertu de la Convention de Vienne sur le droit des traités du 23 mai 1969 et des règles bien établies du droit international coutumier, une réserve incompatible avec l'objet et le but du traité n'est pas autorisée.Le Gouvernement suédois fait donc objection auxdites réserves faites par le Gouvernement vietnamien.
       [Cette objection n'empêche] pas l'entrée en vigueur [de la Convention] en question entre le Viet Nam et la Suède.
       [Cette Convention prendra] donc effet entre les deux États sans que le Viet Nam puisse invoquer les réserves en cause.

End Note
1.Les 9 et 15 décembre 1999, le Secrétaire général a reçu des Gouvernements chinois et portugais des communciations eu égard au statut de Macoa  (voir aussi note 3 sous “Chine” et note 1 sous “Portugal” dans la partie “Informations de nature historique”qui figure dans les pages préliminaires du présent volume.). En reprenant l’exercice de sa couveraineté sur Macao, le Gouvernement chinois a notifié au Secrétaire général que la Convention s’appliquera également à la Région administrative spéciale de Macao.
2.La République démocratique allemande, en vertu de son adhésion le 4 octobre 1988 au Protocole du 25 mars 1972 portant amendement de la Convention unique, était devenue, à la date de cette adhésion, participant à la Convention.  Voir aussi note 3 au chapitre I.2.
3. Le Gouvernement de l’État plurinational de Bolivie avait initialement déposé son instrument d’adhésion à la Convention en date du 23 septembre 1976. Le 29 juin 2011, le Gouvernement a notifié au Secrétaire général son intention de dénoncer la Convention. Conformément au paragraphe 2 de l’article 46, la dénonciation a pris effet le 1er janvier 2012. Suite à cette dénonciation, l’État plurinational de Bolivie a de nouveau accédé à la Convention avec une réserve. Voir C.N.94.2013.TREATIES-VI.18.
4.L’ex-Yougoslavie avait ratifié le Protocole le 23 juin 1978.  Voir aussi note 1 sous “Bosnie-Herzégovine”, “Croatie”, “Ex-République yougoslave de Macédoine”, “ex-Yougoslavie”, “Slovénie” et “Yougoslavie” dans la partie “Informations de nature historique” qui figure dans les pages préliminaires du présent volume.
5.Le Secrétaire général a reçu des Gouvernements chinois et britannique des communciations eu égard au statut de Hong Kong  (voir aussi note 2 sous “Chine” et note 2 sous “Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord” dans la partie “Informations de nature historique”qui figure dans les pages préliminaires du présent volume.). En reprenant l’exercice de sa couveraineté sur Hong Kong, le Gouvernement chinois a notifié au Secrétaire général que la Convention s’appliquera également à la Région administrative spéciale de Hong Kong.

De plus, la notification faite par le Gouvernement chinois contenait la déclaration suivante :

La réserve formulée par le Gouvernement de la République populaire de Chine au paragraphe 2 de l'article 48 de [ladite Convention] s'appliquera également à la Région administrative spéciale de Hong-kong.

6.Voir note 1 sous "Monténégro" dans la partie "Informations de nature historique" qui figure dans les pages préliminaires de ce volume.
7.Avec déclaration d'application à Nioué et Tokélaou. Voir aussi note 1 sous "Nouvelle-Zélande” concernant Tokélaou dans la partie “Informations de nature historique”qui figure dans les pages préliminaires du présent volume
8.La Tchécoslovaquie, en vertu de son adhésion le 4 juin 1991 au Protocole du 25 mars 1972 portant amendement de la Convention unique, était devenue, à la date de cette adhésion, participant à la Convention.  Voir aussi note 1 sous “République tchèque” et “Slovaquie” dans la partie “Informations de nature historique” qui figure dans les pages préliminaires du présent volume.
9.À cet égard, dans une communication reçue le 15 janvier 1999, le Gouvernement finlandais a informé le Secrétaire général de ce qui suit :

Le Gouvernement finlandais considère que ces réserves soulèvent des doutes quant à leur compatibilité avec l'objet et le but des Conventions en question, particulièrement les réserves au sous-alinéa 1) de l'alinéa b) du paragraphe 2 de l'article 32 et aux paragraphes 2 et 9 de l'article 6.  Selon la Convention de Vienne sur le droit des traités, et conformément au droit international coutumier bien établi, une réserve contraire à l'objet et au but du traité n'est pas autorisée.

Il est de l'intérêt commun des États que les traités auxquels ils ont décidé de devenir Partie soient respectés par toutes les Parties quant à leur objet et leur but, et que les États soient disposés à entreprendre toutes modifications de leur législation nécessaires pour se conformer aux obligations qui résultent pour eux des traités.

Le Gouvernement finlandais objecte donc aux réserves ci-dessus auxdites Conventions formulées par le Gouvernement vietnamien.

Cette objection ne fait pas obstacle à l'entrée en vigueur des Conventions entre le Viet Nam et la Finlande. Les Conventions prendront donc effet entre les deux États sans que le Viet Nam ait le bénéfice de ces réserves.