CHAPITRE XXVI
DÉSARMEMENT
8Traité sur le commerce des armesNew York, 2 avril 201324 décembre 2014, conformément à l'article 22.24 décembre 2014, No 52373Signataires130Parties112Nations Unies,<i>Recueil des Traités</i>,vol. 3013. Voir aussi C.N.266.2013.TREATIES.XXVI-8 du 10 mai 2013 (Proposition de corrections du texte original du Traité (textes authentiques arabe et chinois) et C.N.554.2013.TREATIES.XXVI-8 du 19 août 2013 (Corrections); C.N.279.2013.TREATIES.XXVI-8 of 16 mai 2013 (Proposition de corrections du texte original du Traité (textes authentiques français et espagnol) et des exemplaires certifiés conformes) et C.N.553.2013.TREATIES.XXVI-8 du 19 août 2013 (Corrections); C.N.297.2013.TREATIES.XXVI-8 du 30 mai 2013 (Proposition de corrections au texte authentique russe et aux exemplaires certifiés conformes) et C.N.584.2013.TREATIES.XXVI-8 du 13 septembre 2013 (Corrections).Le Traité a été adopté à la soixante-septième session de l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations Unies par la résolution <a href="/doc/source/docs/A_RES_67_234-B-F.pdf" target="_blank">67/234B</a> du 2 avril 2013. Le Traité sera ouvert à la signature de tous les États au Siège de l’Organisation des Nations Unies à New York, à compter du 3 juin 2013 et jusqu’à son entrée en vigueur.
ParticipantSignatureApplication provisoire conformément à l'article 23(n)Approbation(AA), Acceptation(A), Adhésion(a), RatificationAfghanistan29 juil 2020 aAfrique du Sud25 sept 2013 22 déc 2014 Albanie 3 juin 2013 19 mars 2014 Allemagne 3 juin 2013 2 avr 2014 n 2 avr 2014 Andorre18 déc 2014 Angola24 sept 2013 Antigua-et-Barbuda 3 juin 2013 12 août 2013 n12 août 2013 Argentine 3 juin 2013 25 sept 2014 Australie 3 juin 2013 3 juin 2014 Autriche 3 juin 2013 3 juin 2014 n 3 juin 2014 Bahamas 3 juin 2013 25 sept 2014 n25 sept 2014 Bahreïn21 nov 2013 Bangladesh26 sept 2013 Barbade25 sept 2013 20 mai 2015 Belgique 3 juin 2013 3 juin 2014 Belize 3 juin 2013 19 mars 2015 Bénin 3 juin 2013 7 nov 2016 Bosnie-Herzégovine25 sept 2013 25 sept 2014 Botswana 7 juin 2019 aBrésil 3 juin 2013 14 août 2018 Bulgarie 2 juil 2013 2 avr 2014 Burkina Faso 3 juin 2013 3 juin 2014 Burundi 3 juin 2013 Cabo Verde25 sept 2013 23 sept 2016 Cambodge18 oct 2013 Cameroun 3 déc 2014 18 juin 2018 Canada19 juin 2019 aChili 3 juin 2013 18 mai 2018 Chine 6 juil 2020 aChypre 3 juin 2013 10 mai 2016 Colombie24 sept 2013 Comores26 sept 2013 Congo25 sept 2013 Costa Rica 3 juin 2013 25 sept 2013 n25 sept 2013 Côte d'Ivoire 3 juin 2013 26 févr 2015 Croatie 3 juin 2013 2 avr 2014 Danemark<superscript>1</superscript> 3 juin 2013 2 avr 2014 n 2 avr 2014 AADjibouti 3 juin 2013 Dominique 1 oct 2013 21 mai 2015 El Salvador 5 juin 2013 2 avr 2014 Émirats arabes unis 9 juil 2013 Espagne 3 juin 2013 3 juin 2013 n 2 avr 2014 Estonie 3 juin 2013 2 avr 2014 n 2 avr 2014 AAEswatini 4 sept 2013 État de Palestine29 déc 2017 aÉtats-Unis d'Amérique<superscript>2</superscript>25 sept 2013 Finlande 3 juin 2013 2 avr 2014 n 2 avr 2014 France 3 juin 2013 2 avr 2014 Gabon25 sept 2013 21 sept 2022 AGéorgie25 sept 2014 23 mai 2016 Ghana24 sept 2013 22 déc 2015 Grèce 3 juin 2013 29 févr 2016 Grenade 3 juin 2013 21 oct 2013 Guatemala24 juin 2013 12 juil 2016 Guinée29 juil 2013 21 oct 2014 Guinée-Bissau26 sept 2013 22 oct 2018 Guyana 3 juin 2013 4 juil 2013 Haïti21 mars 2014 Honduras25 sept 2013 1 mars 2017 Hongrie 3 juin 2013 2 avr 2014 n 2 avr 2014 Irlande 3 juin 2013 2 avr 2014 Islande 3 juin 2013 2 juil 2013 n 2 juil 2013 Israël18 déc 2014 Italie 3 juin 2013 2 avr 2014 Jamaïque 3 juin 2013 3 juin 2014 Japon 3 juin 2013 9 mai 2014 AKazakhstan 8 déc 2017 aKiribati25 sept 2013 Lesotho25 sept 2013 25 janv 2016 Lettonie 3 juin 2013 2 avr 2014 n 2 avr 2014 Liban27 oct 2014 9 mai 2019 Libéria 4 juin 2013 21 avr 2015 Libye 9 juil 2013 Liechtenstein 3 juin 2013 16 déc 2014 Lituanie 3 juin 2013 18 déc 2014 Luxembourg 3 juin 2013 3 juin 2014 Macédoine du Nord25 sept 2013 6 mars 2014 Madagascar25 sept 2013 22 sept 2016 Malaisie26 sept 2013 Malawi 9 janv 2014 Maldives27 sept 2019 aMali 3 juin 2013 3 déc 2013 Malte 3 juin 2013 2 avr 2014 Maurice23 juil 2015 aMauritanie 3 juin 2013 23 sept 2015 Mexique 3 juin 2013 25 sept 2013 n25 sept 2013 Monaco30 juin 2016 aMongolie24 sept 2013 Monténégro 3 juin 2013 18 août 2014 Mozambique 3 juin 2013 14 déc 2018 Namibie25 sept 2014 28 avr 2020 Nauru25 sept 2013 Niger24 mars 2014 24 juil 2015 Nigéria12 août 2013 12 août 2013 Nioué 6 août 2020 aNorvège 3 juin 2013 12 févr 2014 n12 févr 2014 Nouvelle-Zélande<superscript>3</superscript> 3 juin 2013 2 sept 2014 n 2 sept 2014 Palaos 3 juin 2013 8 avr 2019 Panama 3 juin 2013 11 févr 2014 Paraguay19 juin 2013 9 avr 2015 Pays-Bas 3 juin 2013 18 déc 2014 APérou24 sept 2013 16 févr 2016 Philippines25 sept 2013 24 mars 2022 Pologne 1 juil 2013 17 déc 2014 Portugal 3 juin 2013 25 sept 2014 République centrafricaine 7 oct 2015 aRépublique de Corée 3 juin 2013 28 nov 2016 République de Moldova10 sept 2013 28 sept 2015 République dominicaine 3 juin 2013 7 août 2014 République tchèque 3 juin 2013 25 sept 2014 République-Unie de Tanzanie 3 juin 2013 Roumanie 3 juin 2013 2 avr 2014 Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord 3 juin 2013 2 avr 2014 n 2 avr 2014 Rwanda 5 juin 2013 Sainte-Lucie 3 juin 2013 25 sept 2014 Saint-Kitts-et-Nevis 5 juin 2013 15 déc 2014 Saint-Marin19 déc 2014 29 juil 2015 Saint-Vincent-et-les Grenadines 3 juin 2013 3 juin 2014 n 3 juin 2014 Samoa25 sept 2013 3 juin 2014 Sao Tomé-et-Principe19 déc 2014 28 juil 2020 Sénégal 3 juin 2013 25 sept 2014 Serbie12 août 2013 12 août 2013 n 5 déc 2014 Seychelles 3 juin 2013 2 nov 2015 Sierra Leone25 sept 2013 12 août 2014 Singapour 5 déc 2014 Slovaquie10 juin 2013 2 avr 2014 n 2 avr 2014 Slovénie 3 juin 2013 2 avr 2014 Suède 3 juin 2013 16 juin 2014 n16 juin 2014 Suisse 3 juin 2013 30 janv 2015 n30 janv 2015 Suriname 3 juin 2013 19 oct 2018 Tchad25 sept 2013 25 mars 2015 Thaïlande25 nov 2014 Togo 3 juin 2013 8 oct 2015 Trinité-et-Tobago 3 juin 2013 25 sept 2013 n25 sept 2013 Türkiye 2 juil 2013 Tuvalu 3 juin 2013 4 sept 2015 Ukraine23 sept 2014 Uruguay 3 juin 2013 25 sept 2014 Vanuatu26 juil 2013 Zambie25 sept 2013 20 mai 2016 Zimbabwe18 déc 2014
Déclarations et Réserves (En l'absence d'indication précédant le texte, la date de réception est celle de l'acceptation, l'adhésion, l'approbation, la ratification ou l'application provisoire.) Belgique<right>Le 7 juin 2013</right>Déclaration :« Cette signature engage également la Région wallonne, la Région flamande et la Région de Bruxelles-Capitale. »ChineDéclaration :Conformément aux dispositions de la Loi fondamentale de la Région administrative spéciale de Hong Kong (République populaire de Chine) et de la Loi fondamentale de la Région administrative spéciale de Macao (République populaire de Chine), le Gouvernement de la République populaire de Chine décide que le Traité s’applique à la Région administrative spéciale de Hong Kong et à la Région administrative spéciale de Macao de la République populaire de Chine.KazakhstanDéclaration lors de l'adhésion :La République du Kazakhstan, reconnaissant l’objet et le but du traité et nonobstant l’article 28 du traité, déclare qu’aux fins de l’application du traité, le terme « перенаправление » (détournement) au paragraphe 2 de l’Article 13 du traité en langue russe signifie « незаконное перенаправление » (détournement illégal).LiechtensteinDéclarations :Selon l'interprétation du Liechtenstein, les termes «exportation », « importation », « transit », « transbordement » et « courtage » a l'article 2, paragraphe 2, englobent, à la lumière de l'objet et du but de ce traité et suivant le sens ordinaire à leur attribuer, les transactions monétaires ou non monétaires, telles que les dons, prêts et locations. De ce fait, ces activités relèvent du champ d'application du traité.Selon l'interprétation du Liechtenstein, l'expression « des violations graves des Conventions de Genève de 1949, des attaques dirigées contre des civils ou des biens de caractère civil et protégés comme tels, ou d'autres crimes de guerre tels que définis par des accords internationaux auxquels il est partie » à l'article 6, paragraphe 3, recouvre les actes commis dans le cadre de conflits armés internationaux et non internationaux, et englobe, notamment, les violations graves de l'article 3 commun aux Conventions de Genève de 1949, ainsi que, pour les États parties aux accords pertinents, les crimes de guerre tels que décrits dans la Convention IV de La Haye de 1907 et son Règlement, les Protocoles additionnels de 1977 aux Conventions de Genève et le Statut de Rome de la Cour pénale internationale de 1998.Selon l'interprétation du Liechtenstein, le terme « connaissance » à l'article 6, paragraphe 3, implique, à la lumière de l'objet et du but de ce traité et suivant le sens ordinaire à attribuer audit terme, que l'État partie concerné n'autorisera pas le transfert s'il dispose d'informations fiables donnant des motifs substantiels de croire que les armes ou les biens pourraient servir à commettre les crimes énumérés.Selon l'interprétation du Liechtenstein, l'expression « risque prépondérant » à l'article 7, paragraphe3, comprend, à la lumière de l'objet et du but de ce traité et suivant le sens ordinaire à attribuer, dans ce traité, à toutes les versions linguistiques de cette expression faisant également foi, une obligation pour l'État partie concerné de ne pas autoriser l'exportation quand il estime qu'une des conséquences négatives prévues au paragraphe 1 dudit article a plus de chances de se produire que dene pas se produire, même s'il a examiné l'effet attendu des mesures d'atténuation des risques.Selon l'interprétation du Liechtenstein, l'article 26, paragraphe 2, vise à assurer que ce traité ne puisse être invoqué dans un litige de droit privé pour déclarer invalides les accords existants ou futurs de coopération en matière de défense conclus entre États parties et, par conséquent, ce traité reste applicable pour tout État partie, quelles que soient les obligations qui lui incombent en vertu d'un accord de coopération en matière de défense, conformément à la Convention de Vienne de 1969 sur le droit des traités.Nouvelle-Zélande<superscript>3</superscript>Déclarations :Le Gouvernement de la Nouvelle ZélandeDÉCLARE qu’il considère que l’expression « ammunitions/munitions » dans la version anglaise de l’article 3 du Traité signifie « ammunitions and munitions » et que, conformément au but du Traité, recouvre les munitions tirées, lancées ou délivrées au moyen des armes classiques visées par l’article 2, paragraphe 1, du Traité;ET DÉCLARE qu’il considère que le passage « violations graves des Conventions de Genève de 1949, des attaques dirigées contre des civils ou des biens de caractère civil et protégés comme tels, ou d’autres crimes de guerre tels que définis par des accords internationaux auxquels il est partie » que l’on trouve à l’article 6, paragraphe 3, englobe les actes commis dans les conflits armés internationaux et non internationaux, en particulier les violations graves de l’article 3 commun des Conventions de Genève de 1949 et, pour les États parties aux accords pertinents, les crimes de guerre énoncés dans la Convention IV de La Haye de 1907 et les règlements connexes, les Protocoles additionnels de 1977 aux Conventions de Genève et le Statut de Rome de la Cour pénale internationale;ET DÉCLARE qu’il considère que l’effet du terme « risque prépondérant » employé à l’article 7, paragraphe 3, est d’obliger l’État partie exportateur à refuser d’autoriser toute exportation lorsqu’il estime qu’il existe un risque prépondérant de réalisation d’une des conséquences négatives prévues au paragraphe 1 de l’article;ET DÉCLARE qu’il considère que lorsqu’une transaction non pécuniaire, comme un cadeau, un crédit ou un prêt implique le transfert d’armes ou d’articles qui rentrent dans le cadre du Traité, cette transaction doit être régie par ce dernier;ET DÉCLARE qu’il considère que le Traité n’impose pas de restrictions supplémentaires sur le mouvement international des armes de petit calibre servant à des fins récréatives ou sportives licites, pour autant qu’elles ne changent pas de propriétaire;ET DÉCLARE qu’il considère que toutes les obligations imposées par le Traité en rapport avec le transit et le transbordement des armes ou articles couverts par le Traité doivent être interprétées à la lumière de l’article 9.SuisseDéclaration :« … Selon l’interprétation de la Suisse, les termes « exportation », « importation », « transit », « transbordement » et « courtage » à l’article 2, paragraphe 2, englobent, à la lumière de l’objet et du but de ce traité et suivant le sens ordinaire à leur attribuer, les transactions monétaires ou non monétaires, telles que les dons, prêts et locations. De ce fait, ces activités relèvent du champ d’application du traité.Selon l’interprétation de la Suisse, l’expression « des violations graves des Conventions de Genève de 1949, des attaques dirigées contre des civils ou des biens de caractère civil et protégés comme tels, ou d’autres crimes de guerre tels que définis par des accords internationaux auxquels il est partie » à l’article 6, paragraphe 3, recouvre les actes commis dans le cadre de conflits armés internationaux et non internationaux, et englobe, notamment, les violations graves de l’article 3 commun aux Conventions de Genève de 1949, ainsi que, pour les États parties aux accords pertinents, les crimes de guerre tels que décrits dans la Convention IV de La Haye de 1907 et son Règlement, les Protocoles additionnels de 1977 aux Conventions de Genève et le Statut de Rome de la Cour pénale internationale de 1998.Selon l’interprétation de la Suisse, le terme « connaissance » à l’article 6, paragraphe 3, implique, à la lumière de l’objet et du but de ce traité et suivant le sens ordinaire à attribuer audit terme, que l’État partie concerné n’autorisera pas le transfert s’il dispose d’informations fiables donnant des motifs substantiels de croire que les armes ou les biens pourraient servir à commettre les crimes énumérés.Selon l’interprétation de la Suisse, l’expression « risque prépondérant » à l’article 7, paragraphe 3, comprend, à la lumière de l’objet et du but de ce traité et suivant le sens ordinaire à attribuer, dans ce traité, à toutes les versions linguistiques de cette expression faisant également foi, une obligation pour l’État partie concerné de ne pas autoriser l’exportation quand il estime qu’une des conséquences négatives prévues au paragraphe 1 dudit article a plus de chances de se produire que de ne pas se produire, même s’il a examiné l’effet attendu des mesures d’atténuation des risques.Selon l’interprétation de la Suisse, l’article 26, paragraphe 2, vise à assurer que ce traité ne puisse être invoqué dans un litige de droit privé pour déclarer invalides les accords existants ou futurs de coopération en matière de défense conclus entre États parties et, par conséquent, ce traité reste applicable pour tout État partie, quelles que soient les obligations qui lui incombent en vertu d’un accord de coopération en matière de défense, conformément à la Convention de Vienne de 1969 sur le droit des traités. »1 Lors de son Approbation du Traité, le Gouvernement danois a notifié le Secrétaire général de ce qui suit : Le Traité ne s'appliquera pas aux îles Féroé et au Groenland jusqu'à décision ultérieure.2Le 18 juillet 2019, le Secrétaire général a reçu du Gouvernement américain la communication suivante : Par la présente, les États-Unis vous informent, eu égard au Traité sur le commerce des armes, fait à New York le 2 avril 2013, qu’ils n’ont pas l’intention de devenir partie au traité. De ce fait, les États-Unis n’ont aucune obligation légale découlant de leur signature apposée le 25 septembre 2013. Les États-Unis requièrent que leur intention de ne pas devenir partie, telle qu’exprimée dans cette lettre, soit reflétée dans la liste du traité du dépositaire et que tous les autres médias accessibles au public concernant le traité soient mis à jour pour refléter cette intention de ne pas devenir partie. 3 Lors de sa Ratification du Traité, le Gouvernement néo-zélandais a notifié le Secrétaire général de ce qui suit : Au regard du statut constitutionnel de Tokélaou et de l’engagement du Gouvernement néo-zélandais de favoriser l’autonomie de ce territoire par un acte d’autodétermination au titre de la Charte des Nations Unies, la ratification du Traité sur le commerce des armes ne s’applique pas à Tokélaou tant qu’une éventuelle déclaration à cet effet n’aura pas été déposée par le Gouvernement néo-zélandais auprès de l’autorité dépositaire à l’issue de consultations appropriées avec ce territoire.